#positivemind et confinement

3 mai 2020Modebyo

À moins de venir d'une autre planète ou de se réveiller après un long coma (flashback du 1er épisode de walking dead), vous n'êtes pas sans savoir que nous sommes depuis maintenant près de 46J en confinement suite à une épidémie mondiale. Je ne rentrerai pas dans les détails et ne donnerai pas d'infos parce que ce n'est pas le but de cet article et que je pense que comme moi, vous êtes déjà assez surchargé d'informations au quotidien. Maintenant que j'ai posé le contexte, venons-en aux faits... Depuis le début de ce #stayhome, les gens sont beaucoup sur les réseaux sociaux et partagent énormément de choses. Personnellement je vois beaucoup de négatif: les gens râlent, se plaignent, dénoncent, etc.. Je ne dis absolument pas que c'est mal, c'est humain et la situation est loin d'être positive. Mais je suis quelqu'un de très optimiste et voir tant de négativité sur les réseaux me morfond un peu. C'est pourquoi j'ai voulu aller à l'encontre de cette vague de négativité et que j'ai décidé d'énumérer les choses positives que le confinement m'a apportées. Je vous ai fais un petit sondage sur instagram pour savoir si vous aimeriez que je vous les partages et vous avez été une majorité à répondre "oui", voici donc ma liste personnelle des bonnes choses que m'a apporté cette période.

Il aura fallu attendre le confinement pour que je me décide à me recentrer sur moi-même, à me pencher sur la personne que je suis devenue et que j'ai mise énormément de côté ces dernières années. Cette période m'a appris (et m'apprend toujours) à mieux me connaître, à me cerner et à apprécier ou non certains aspects de ma personne que j'ai pu découvrir. C'est très étrange de faire connaissance avec soi-même, j'ai vraiment eu cette sensation d'avoir passé les quelques années qui se sont écoulées au dessus de mon corps, d'avoir été spectatrice de ma propre vie. J'ai eu peur que ce confinement fasse ressortir une mauvaise version de moi-même mais j'ai compris que cette responsabilité reposait entièrement sur la manière dont j'avais envie que ça se passe et donc que c'était mon choix (ou non) de passer par cette étape. Il m'aura fallu attendre une semaine pour me rendre compte que je ne voulais pas de cette "fille" lassée et passive qui pointait dans la lumière, mais comme on dit: "mieux vaut tard que jamais".

J'ai appris énormément de choses sur moi au cours de ces derniers jours, notamment que j'ai beaucoup plus d'ambition que ce que je ne pensais à la base. C'est dans cette optique que j'ai repris le blog avec des idées plein la tête et la ferme intention d'être plus active et régulière. Mais pas seulement, j'ai beaucoup de projets en tête pour l'avenir et ça me rempli de joie parce que ces projets vont me pousser à me dépasser. Voilà ce que j'ai appris également: j'aime sortir de ma zone de confort, et c'est assez ironique d'avoir pris conscience de ça en restant enfermé chez soi! J'ai envie de tester mes limites ou plutôt de découvrir jusqu'où peuvent se développer mes ressources (penser positif.)!

Tout ça part simplement du fait que j'ai décidé de me créer une routine pour rester active et rentabiliser mon temps. J'ai fais le choix de pratiquer du sport pour pouvoir me dépenser quotidiennement et m'aérer l'esprit à côté de la rédaction de mon TFE. J'ai organisé mon temps en fonction des choses que je voulais et (surtout) devais faire tout en me laissant du temps libre pour décompresser de toute cette folle situation. Parce que l'idée c'est bien de prendre du temps pour soi et personnellement je trouve, qu'outre se reposer et se faire plaisir, le fait de se dépenser et de s'imposer un certain rythme contribue à nous confronter à nous-même et à nous poser les bonnes questions. J'ai pu me rendre compte de beaucoup de choses sur moi à travers la réalisation de mon TFE, sur ma motivation, sur mon stress, sur mes ressources et mes faiblesses, des choses que je faisais machinalement sans en mesurer l'ampleur ni l'impact sur mes émotions et ma vie.

J'ai également commencé à rédiger une liste de "choses à faire avant de mourir". C'est bête mais je n'y avais jamais pensé tout simplement parce que je ne m'étais jamais penché sur les choses que je voulais absolument faire ou découvrir. C'est vraiment libérateur et jouissif de créer cette liste, je vous partage une de mes ambitions dans les prochaines années: faire un morceau du Chemin de Compostelle pour le challenge sportif mais spirituel aussi. On a décidé, avec mon chéri, de le planifier dans nos prochaines vacances. Jamais je n'aurais imaginé avoir même le courage d'y penser et pourtant comme dit plus haut j'ai envie de me challenger, de V.I.V.R.E. Les challenges sportifs viennent avec l'envie de me retrouver, "la moi" qui adorait le sport et y prenais énormément de plaisir. La moi qui se sentait bien avec son corps et qui aimait se dépasser physiquement mais également mentalement. Ça fait un mois que j'ai repris le sport quotidiennement et je commence à ne plus le prendre comme un devoir mais comme un plaisir, un moment de libération dans ma journée. Je mets la musique à fond pour m'accompagner et je me lâche, je vous le conseille (au moins la musique à fond) ça fait un bien fou!

Une chose qui s'est renforcé pendant ce confinement: mon amour pour mes proches. Je suis quelqu'un de très pudique sur mes sentiments, je ne suis pas très tactile et je ne dis pas facilement à quelqu'un que je l'aime ou qu'il me manque. Et pourtant je sais que lorsque je reverrai mes amis je les prendrai dans mes bras parce que je me suis rendu compte encore plus maintenant qu'avant, qu'ils faisaient mon bonheur! Je ne me suis jamais sentie seule une seule fois depuis le début de ce confinement, j'ai reçu des cartes, on m'a appelé, on s'écrit tous les jours, on se motive, on se soutient, ... BREF je me rend compte à quel point j'ai une chance formidable et qu'ils ont tous une place tellement plus importante dans ma vie! Je pourrais dire que c'est gnangnan et que ça déborde de belles paroles mais c'est tellement vrai et tellement en dessous de la réalité. Donnez de l'intérêt et de votre temps aux personnes qui vous rendent heureuse et ajoutent cette étincelle dans votre vie, ne perdez votre temps avec personne d'autre.

En bref, je dirais que ce confinement m'a laissé l'opportunité de faire ou de penser à des choses que je ne prenais pas le temps de faire ou de penser avant. Oui il y a eu un avant et il y aura un après, un après dans lequel les choses que j'aime auront plus de saveur parce que je saurai qu'en être privé est douloureux. Un après dans lequel je ferai en sorte de me battre pour toujours vivre en accord et non plus contre moi-même. Un après où je profiterai de chaque moment de la vie pour me dépasser mais avant tout m'amuser. Un après dont j'ai décidé de construire les bases dans le présent, des bases qui je l'espère seront solides!

Récap de ma liste:

 

 

Et vous, quels sont vos petits bonheurs en ce moment? N'hésitez-pas à bombarder de positivité la barre des commentaires...

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Précédent

#Instagram Lyering lila

19 avril 2020
Défiler vers le haut